Des mystères à éclaircir au MNB : Assiette en verre du XVIIIe siècle provenant des Loyalistes de l’Empire-Uni

PA2015-31(3)

PA2015-31(1)

Fabricant inconnu (école bohémienne) [peut-être l’atelier Harrach Factory, de Neuwelt, en République tchèque]
Assiette, bol ou plateau, avant 1789
verre incolore soufflé, taillé et grave
hors tout : 3 × 23,5 × 23,5 cm
Don d’Angela Huntjens et du Dr Johannes Huntjens, 2015 (2015.49)
Collection du Musée du Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick, il est extrêmement rare de trouver encore des objets en verre du XVIIIe siècle. C’est encore plus extraordinaire qu’une pièce de service de table, autre qu’un récipient pour boisson, ait survécu et qu’on en connaisse la provenance. L’assiette de la famille du colonel Richard Hewlett, donnée au Musée du Nouveau-Brunswick en décembre 2015 par Angela Huntjens et le Dr Johannes Huntjens, est un ajout important à la collection d’articles de verrerie du MNB de l’époque loyaliste utilisés dans la province.

Cette pièce (assiette, bol ou plateau) est très probablement d’origine bohémienne. Un commentaire à son sujet, fourni par Ian Simmonds, de Carlisle, en Pennsylvanie, un spécialiste de l’histoire et de l’interprétation des premiers objets en verre de l’Amérique, suggère qu’elle pourrait avoir été fabriquée à l’atelier Harrach à Neuwelt, en République tchèque. D’après l’analyse de M. Simmonds, un livre d’échantillons de l’atelier montre des modèles de forme et de style similaires.

Le propriétaire d’origine, le colonel Richard Hewlett, a participé à la guerre de l’Indépendance américaine sous le drapeau loyaliste. Après le conflit, il s’est installé avec sa famille dans la paroisse de Hampstead (aujourd’hui Queenstown). Cet objet est resté dans la famille jusque vers 1906, année où deux descendants Hewlett l’ont offert en cadeau de mariage à un recteur anglican et à sa femme.

Le MNB possède actuellement une demi-douzaine de verres à boire de la fin du XVIIIe siècle et un boîtier à carafe contenant des verres et des bouteilles. Ces pièces semblent provenir des Loyalistes de l’Empire-Uni. Ce plateau représente bien les objets de luxe qu’appréciaient à cette époque les immigrants arrivés dans la province après la Révolution américaine.

Cet objet pourrait également permettre d’approfondir les recherches sur les courants commerciaux entre l’Europe centrale et l’Amérique du Nord au XVIIIe siècle. C’est aussi un excellent exemple comparatif pour comprendre l’éventail de procédés et de techniques de décoration du verre.

Provenance : Le colonel Richard Hewlett (1729-1789) et sa femme, Mary Townsend (1734-1819); à leur fils, Joseph Hewlett (1772-1821) et sa femme, Clarissa Winslow (1770-1861); à leur fils, le capitaine Thomas Townsend Hewlett (1793-1878) et sa femme, Ann Horsfield Sloan (1795-1870); à leurs filles, Mary E. Hewlett (1827-1916) et Eliza Winslow Hewlett (1834-1912) jusqu’à environ 1906; cadeau de mariage au révérend Canon Mansel Shewen (1876-1951) et à sa femme, Edith Olivia Bishop; donné à Ada Ruth Flemming Thompson (née en 1906); puis à sa fille, Angela Thompson Huntjens et son mari, le Dr Johannes Huntjens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s