Fred Ross

Fred Ross est né à Saint John, au Nouveau-Brunswick, le 12 mai 1927. Sa contribution à la communauté artistique du Nouveau-Brunswick s’étale sur plus de soixante-cinq années et en fait un des peintres les plus reconnus et influents de la province. Une partie de sa formation en art s’est faite au milieu des années1940 sous la supervision de Violet Amy Gillett (1898-1996) et de Ted Campbell (1904-1985) à l’École de formation technique et professionnelle de Saint John. Après deux grands projets de murales, Ross peut se rendre au Mexique pour observer le travail d’autres muralistes. Devant l’impossibilité d’obtenir des commandes importantes pour des œuvres à grande échelle, il se tourne vers les maîtres de la Renaissance à la recherche d’inspiration; en 1953, il fait un voyage en Italie pour les étudier. À son retour, il enseigne au département des arts de l’École de formation professionnelle de Saint John jusqu’en 1970, année où il prend sa retraite pour se consacrer à temps plein à la peinture. Tout au long de sa carrière, sa méthode de travail de Ross a consisté à faire un examen poussé du continuum des progrès artistiques qui lui servait de source pour son propre travail. À cette fin, il s’était monté une bibliothèque de recherche étoffée permettant l’étude comparative des œuvres de référence et l’a toujours entretenu. Fred Ross est décédé à Saint John le 19 août 2014.

A67-140 - Fred Ross - Boy with White Helmet
Boy with White Helmet (Jeune homme avec casque blanc), 1965
tempéra et encre sur Masonite
106 x 75 cm
Don de Reeves & Sons Limited, 1967 (A67.140)

Un élément important des œuvres figuratives de Ross dans les années 1960 et 1970 explore la relation entre l’artiste, le sujet et le spectateur. Son travail montre une affinité avec l’œuvre de Balthus [Balthasar Klossowski] (1908-2001), un peintre français d’ascendance polonaise qui a travaillé surtout en Suisse et qui a été un des artistes figuratifs les plus marquants du vingtième siècle. Dans Boy with White Helmet (Garçon portant un casque blanc), une peinture de 1965, un motocycliste beau et confiant en veste de cuir évoque toute la fougue que dégage la génération d’après-guerre à l’atteinte de l’âge de la majorité.

1995-21(3) - Fred Ross - Still Life with Pointe Shoes
Still Life with Pointe Shoes(Nature morte avec chaussons de danse), 1989
acrylique, tempera à la caséine et pastel sur carton
102 x 71 cm
Don de Vivian Campbell, 1995 (1995.21)

Dans les années 1980, Ross a concentré ses efforts sur la nature morte, recourant à des objets pour symboliser le sens figuré. Baignée d’une lumière douce et claire, la peinture de Fred Ross Still Life with Pointe Shoes (Nature morte avec chaussons de danse) est remplie d’allusions. Un langage complexe se superpose à la représentation évidente des objets de cette image. En effet, ces objets peuvent être interprétés comme des emblèmes de la masculinité et la féminité ou, même, se rapporter à certaines personnes en particulier. La fascination de l’artiste pour le motif exotique du tapis contraste avec le volume tridimensionnel et la froideur de la carafe et la souplesse des pointes. À l’aide d’un minimum de couleur, de ton et de forme, Ross réussit une œuvre magistrale pleine de charme, de mystère et d’intemporalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s